Le Flamand Rose Et La Différence Qui Fait Toute La Différence

Le Flamand Rose Et La Différence Qui Fait Toute La Différence

Quand ce que tu tente de réussir, de concrétiser, de matérialiser échoue, que peux-tu faire de différent qui serait la différence qui ferait toute la différence?

 

Le flamand rose et

la différence qui fait

toute la différence

 

Il était une fois un jeune flamand rose le regard rêveur à admirer sa maman qui se tenait si fièrement sur une patte. Il pouvait passer des heures à l’admirer, à l’analyser car lui aussi, il voulait avoir aussi fière allure sur une patte.

Puis un jour il décida que c’était le grand jour, lui aussi il se tiendrait sur une patte! Alors qui commença à transférer le poids sur sa patte gauche pour lever sa patte droite tout un discours interne se mis en route dans sa tête au point de la remplir complètement.

: « Mets un peu plus de poids sur le bout de ta patte!».
: « Hiiiiiiiiiiii tu vas tomber! ».
: « N’oublies pas d’avoir un air serein!».
: « Mon dieu tout le monde me regarde! ».
: «Je ne fais pas ce qu’il faut!».

Puis arriva ce qui devait arriver! Le jeune flamand rose perdit l’équilibre et tomba bec premier au sol.

Le jeune flamand rose grandit puis sans trop comprendre comment, maintenant il pouvait se tenir fièrement sur une patte! Il était maintenant au point de vouloir se tenir en équilibre sur une patte…LES YEUX FERMÉS! La tâche n’était pas simple, voir même très ardue! Ce qu’il pouvait s’en dire des choses dans sa tête quand il essayait. Découragée, il demanda à sa maman qui elle pouvait même dormir sur une patte.

: «Maman, comment faire pour que je puisse maintenant fermer les yeux sur une patte?».

Sa maman de lui répondre 

: «La réponse à ta question se trouve dans tes expériences!»,

Le jeune flamand rose se questionna un moment! Sa maman aimait bien être philosophe! Parfois ça le rendait drôlement en colère! Il aurait voulu savoir là maintenant! Mais le jeune flamand rose avait toujours su tirer de grandes sagesses des philosophies de sa maman.

Alors il se questionna

: «La réponse se trouve dans mes expériences! Et si je comparais quand j’étais incapable de me tenir sur une patte et puis maintenant alors que je suis capable?».

Le jeune flamand rose se mit donc à la tâche. Ce qu’il découvrit fut à un point révélateur que tout fut si…ÉVIDENT! Il compara donc sa stratégie pour se tenir sur une patte alors qu’il était tout petit. Il découvrit toutes les micros-stratégies derrière sa stratégie et surtout celles qui faisaient en sorte que rien ne fonctionnait. Et voilà qu’apparu devant ses yeux LA DIFFÉRENCE QUI A FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE! Il réalisa que maintenant, lorsqu’il se tenait sur une patte, sa tête était complètement vide! Plus de discours interne, plus de questions, juste un silence parfait!

Il se dit alors 

: «Voilà ce que je dois faire, juste faire confiance et faire le silence dans ma tête et je serai capable de fermer les yeux sur une patte! ».

Ce fut effectivement LA DIFFÉRENCE QUI FIT TOUTE LA DIFFÉRENCE! En équilibre parfait sur une patte, les yeux fermés, le jeune flamand rose s’endormit avec au visage cet air serein de celui qui connait la différence qui fait toute la différence!

Tu pourras retrouver bientôt cette histoire méditative dans le prochain recueil de La Renarde. Reste à l’affût! Pour connaître le service d’histoirothérapie (thérapie par l’histoire) de La Renarde, cliques ici (https://www.larenarde.ca/services)

Jouer Dans Mon Terrain De Jeu

Jouer Dans Mon Terrain De Jeu

Jouer Dans Mon Terrain De Jeu


 

Un jour ces mots ont été prononcés
Cesse de jouer
Jouer c’est pour les enfants, maintenant tu es grand

Puis j’ai grandi
Le cœur aigri
Oubliant les jeux, éteignant le feu

La nuit, une fois endormi
Je rêve de mon terrain de jeu
À mon réveil la mélancolie m’envahit
Ma vie en est à mille lieux

Dans mon terrain de jeu
J’exprimais mes talents
J’étais entouré de ceux
Avec qui c’était amusant

J’étais architecte du sable
Pilote de balançoires
Je battais les records de glissade
Et courrais plus vite que le guépard

On m’a dit d’arrêter de rêvasser
De revenir les pieds sur terre
Mon terrain de jeu j’ai cadenassé
Plus de plaisir, plus de rêves que le désert

Et si on m’avait trompé?
Et si on m’obligeait à fermer les yeux?
Que la solution est de jouer
De cesser de prendre la vie trop au sérieux?

Car dans le jeu je me découvre et je crée
Je me réalise et m’épanouis
Un monde aux mille possibilités
Une vie en cohérence avec qui je suis

Puis j’ai compris
Le sens de la vie
Ramenant les jeux, rallumant le feu

Un jour ces mots j’ai prononcés
Viens donc jouer
Jouer c’est pour les enfants, dans ton cœur toujours tu seras enfant

Si tu as aimé ce texte méditatif, procure-toi le recueil « Je définis qui je suis » dans lequel se retrouve ce texte https://www.larenarde.ca/livres-et-ebook

Comme Avant

Comme Avant

Et si… au lieu de vouloir être comme avant, tu choisissais d’être comme maintenant ?

 

Comme Avant

 

Comme avant
Ramer à contre-courant
Tant d’efforts perdus
Pour retrouver celui/celle qui n’est plus

Comme avant
Nager à contre-temps
Cette personne qui appartient au passé
Cette personne qui a cessé d’exister

Comme avant
Relire le même vieux roman
Cette page qu’on doit tourner
Ce roman qu’on doit brûler

Comme maintenant
Il n’y a d’égal moment
C’est le moment où je suis
C’est le moment où je vis

Comme maintenant
Voler dans le sens du vent
Plus rien pour me retenir
Être rempli d’espoir pour l’avenir

Je ne serais pas comme maintenant
Sans avoir été comme avant
Je salue ce passé de la main
Je continue dans le présent mon chemin

Si tu as aimé ce texte méditatif, procure-toi le recueil Je définis qui je suis dans lequel se retrouve ce texte
https://www.larenarde.ca/livres-et-ebook

La Saveur De Ma Vie

La Saveur De Ma Vie

Et si… ta vie avait une saveur, laquelle aurait-elle ?

La Saveur De Ma Vie

 

Si ma vie avait une saveur
Laquelle ferait mon bonheur?
Est-ce que ce serait une saveur sucrée et délicieuse?
Ou une saveur amère et ennuyeuse?

Si de ma vie je pouvais prendre une bouchée
Est-ce que je serais comblé?
Est-ce que je me sentirais rassasié et nourri?
Ou me sentirais-je vide et appauvri?

Devant l’assiette de ma vie
Je suis responsable et j’agis
Ma vie n’a pas à goûter
Un goût qu’on m’aura imposé

Je ne reste plus dans l’attente
De goûter le dessert de ma vie
Ma vie, sa saveur dominante
Est celle que j’aurais choisie

Si tu as aimé ce texte méditatif, procure-toi le recueil « Je rêve et je vis » dans lequel se retrouve ce texte : https://www.larenarde.ca/livres-et-ebook

Flirter Avec La Folie

Flirter Avec La Folie

Et si…Un soir tu avais un rancard avec ta folie?

 

Flirter Avec La Folie

 

Aujourd’hui j’ai un rendez-vous spécial, un rancard avec ma folie.
Je vais donc à sa rencontre, sans trop savoir à quoi m’attendre.
Nous nous asseyons, commandons un verre.
Je la toise du regard et elle soutient le mien.
Je la trouve intrigante, attirante, effrayante et amusante.
Tout ça à la fois.

Je la laisse me parler, elle a un million de choses à me dire.
Entre autres que nous nous attendons drôlement bien.
Que nous devrions nous voir plus souvent.
Et que nous avons une affinité naturelle.
Je rougis, je suis gêné/e, je suis flatté/e et mal à l’aise.
Tout ça à la fois.

Elle me dit que je m’éteins, que je suis devenu ennuyant/e
Que je flirte trop avec M/Mme Rationnel(le)
Je lui dis : « Mais tu t’entends, tout ce que tu me dis est du pur délire!»
Ma folie de répondre : « Oh que si, du pur délire pour te faire vivre!»
Je suis bouche bée, ébranlé/e, amusé/e et choqué/e.
Tout ça à la fois.

Puis ma folie enchaîne avec des idées plus folles les unes des autres.
Je lâche prise et me laisse bercer par ces rêves qu’elle porte en mots.
Elle me dit : «Je suis nécessaire pour te faire avancer

Mais pour concrétiser mes folles idées, après tu retournes flirter avec M/Mme Rationnel(le)!»

Je comprends, je suis conquis/e, je me sens entier/entière et équilibré/e.
Tout ça à la fois

À ma douce folie, merci! À bientôt pour un prochain rendez-vous!

Si tu as aimé ce texte méditatif, procure-toi le recueil Je définis qui je suis dans lequel se retrouve ce texte
https://www.larenarde.ca/livres-et-ebook

Né Pour Voler

Né Pour Voler

Et si…Tu trouvais ce pour quoi tu es né?

Né Pour Voler

 

Un oisillon sur une branche perché
A une peur bleu de s’envoler
On lui a dit qu’il est né pour voler
Mais il ne peut qu’en douter

Il a peur de tomber
Il a peur de se blesser
Il a peur d’être jugé
De ses paires d’être ridiculisé

Et si cette peur était en fait créée
Par le seul pouvoir de la pensée
Un doute, une simple idée
Nourri de peur et qui a dégénéré

Le petit oisillon les yeux fermés
Tente de se raisonner
Et se dit que le pire qui peut arriver
Est qu’une leçon lui soit enseignée

Apeuré, le petit oisillon se met à avancer
Et dans le vide il se laisse tomber
De toutes ses forces ses ailes il fait bouger
Peu à peu, dans l’air, il se met à flotter

Le petit oisillon ne peut que réaliser
Qu’il était effectivement né pour voler
Profondément en lui était caché
Un désir un talent à faire briller…Celui de voler!

Si tu as aimé ce texte méditatif, procure-toi le recueil « Je rêve et je vis » dans lequel se retrouve ce texte : https://www.larenarde.ca/livres-et-ebook