Annie, la mère

Mon fils est né hypersensible. À l’époque, je ne connaissais rien à ce sujet, mais je voyais bien que les enseignements traditionnels, fournis par l’éducation et par les infirmiers, ne m’aidaient pas à régler les nombreux inconforts physiques et émotionnels de mon garçon.

Souhaitant mieux le comprendre, je me suis tournée vers des approches plus holistiques, en quête d’une solution adapté à ses besoins particuliers. Je voulais que mon fils soit bien, sans le dénaturer dans un moule qui ne lui convenait pas.

En l’observant, j’ai découvert que j’étais moi-même hypersensible et que j’avais refoulé cette vérité. La vie m’offrait le cadeau d’apprivoiser cet univers à travers l’être qui m’est le plus cher au monde; mon trésor, Frédéric.

Cette révélation transforma littéralement ma perception de la sensibilité émotionnelle, mentale, physique, spirituelle et des relations affectives, dont ma relation mère-fils.

Encore aujourd’hui, je ressens une grande gratitude d’avoir su comprendre sa différence et, par la bande, d’avoir remarqué la mienne. Ce lien très profond qui m’unit à cet enfant unique et intelligent m’aura guidé vers ma véritable mission de vie : Faire de ce monde une Terre d’accueil pour les hypersensibles incompris.

Grâce à mon ouverture, à mon accueil et à mon amour, mon garçon s’épanouit en rayonnant son unicité de garçon hypersensible.

Annie, la Femme

J’ai longtemps ressenti que je n’appartenais pas à ce monde. Émotive, intense, passionnée, émerveillée, émue, touchée et facilement effondrée devant la moindre difficulté, je me sentais faible et vulnérable, incapable de m’adapter à un monde exigent et performant.

Niveau relationnel, j’avais de la difficulté à m’épanouir, parce que je fusionnais en amour et que je m’oubliais. Avant de découvrir mon grand besoin de liberté et de solitude, je fuyais l’isolement comme la peste, m’engageant dans des relations toxiques à mon énergie vitale.

Maintenant, je comprends que le fil conducteur de mes souffrances est mon hypersensibilité. Cette identité qui a toujours fait partie de moi, je l’accueille et je l’accepte.

En m’éduquant davantage, j’ai compris que je devrai adapter mon mode de vie à ma sensibilité accrue. Ainsi, je tempère mes sautes d’humeur, j’équilibre mes besoins d’amour et de fusion, je reste stable dans mon énergie et je me sens accomplie, alignée, vibrante et fière.

Je suis empathique, j’aime le monde et la vie…et je m’aime moi, telle que je suis.

Et cela n’a pas de prix, s’aimer sans se changer!

Annie, la Thérapeute

Il m’aura fallu plusieurs années de pratique clinique pour affirmer ma mission : « Aider les hypersensibles à s’aimer tels qu’ils sont, en les outillant à vivre harmonieusement dans un monde relationnel performant ».

Je me passionne par la recherche scientifique, psychologique et émotionnelle des causes à effets de l’hypersensibilité chez un individu, qui s’identifie à cette caractéristique. J’aime écouter, aider et transmettre des outils concrets, qui nous aident à intégrer rapidement une joie de vivre au quotidien.

Je suis une « thérapeute de rue », j’aime vivre et ressentir les « vraies émotions » avec mes clients, pour mieux les comprendre, les accompagner et les aimer. Avec eux, je continue d’évoluer en tant qu’humaine.

Diplômée du Centre de relation d’aide de Montréal et étudiante au Baccalauréat en Relations humaines et spiritualité, je suis aussi l’auteure de trois livres : Nue, Dépendante et Sensibilité.

Mes valeurs : Garder une connexion cœur à cœur humaine, dans une éthique et une compétence professionnelle hors pair.

«Si tu obsèdes à ce que les autres pensent de toi, tu seras toujours leur prisonnier. Pour ma part, je choisis la vraie liberté ».

Lao Tseu