Comment se servir de notre sentiment d’impuissance pour aider une personne durant l’épreuve?

Qu’est-ce que l’impuissance?

Est-ce que ça vous arrive parfois de ne pas savoir comment réagir quand vous êtes confrontés à une personne qui souffre en avant de vous? Qui pleure ou qui vous raconte une situation difficile pour lui ou elle?

Êtes-vous d’accord avec moi, nous tombons facilement dans le conseil ou dans le sauveur, parce que nous ne savons pas comment acceuillir notre sentiment d’impuissance lorsque nous faisons face à une personne aimée qui souffre.

Comment se servir de notre sentiment d’impuissance pour aider une personne durant l’épreuve?

Premièrement, développez plus d’écoute de vous et de l’autre. Écoutez votre impuissance, puisque cette émotion est composée de plusieurs sous émotions…Par exemple. Quand ma mère s’est séparée et qu’elle pleurait, je me sentais impuissante face à sa souffrance. Je ne savais pas trop quoi faire avec sa tristesse. Tout ce que j’arrivais à ressentir, c’était un profond malaise et un sentiment d’impuissance de voir ma mère souffrir de sa séparation. Quand j’ai écouté mon impuissance, j’ai compris que j’avais peur de voir ma mère sombrer dans un état dépressif et que j’avais aussi peur me faire envahir par cette énergie plus difficile, alors que j’avais besoin de garder ma bonne humeur. De comprendre ces sentiments en moi, m’a aidée à être plus à l’écoute de ma mère, de la supporter sans lui dire quoi faire, ni sans la prendre en charge. J’étais à l’écoute de sa peine, tout simplement, parce que j’étais à l’écoute de moi.

Vous devez apprendre à comprendre votre sentiment d’impuissance en écoutant de quoi vous avez peur, quelles sont vos limites en lien avec cette personne, êtes-vous capable de l’écouter sans la prendre en charge? Soyez à l’affût de ce qui se passe EN VOUS.

La personne qui souffre a besoin d’une présence ou d’une écoute active, mais sans nécessairement se faire dire quoi faire, se faire sauver ou se faire prendre en charge…parce que cela la maintiendra dans un fonctionnement de victime et elle ne pourra pas voir ses ressources à travers son épreuve. Idem pour vous, vous aussi avez besoin d’être en contact avec vos ressources intérieures.

Faites attention au sentiment de culpabilité, qui vous force à rester à l’écoute de l’autre et à dépasser vos limites, lorsque vous avez peur de ne pas supporter la personne qui souffre. Peut-être que vous n’êtes pas en mesure, dans l’ici et maintenant, d’écouter véritablement cette personne. Et c’est très correct! Vous avez droit à vos limites!

Aussi, si vous voyez que vous êtes enclin à écouter la personne, soyez ouvert avec le cœur. N’écoutez pas avec votre tête, offrez plutôt à cette personne une qualité de présence sensible et compréhensive pour ce qu’elle vit, tout simplement.

Voilà…bonne écoute de vous et de votre impuissance! Annie xo

TOURNEZ POUR GAGNER !

  • Tentez votre chance pour obtenir un coupon de réduction
  • 1 tour par courriel
Tentez votre chance
Jamais
Me le rappeler plus tard
Non merci