MON ÂME EST LE REFLET DE MA SENSIBILITÉ

 

Quelles sont les 7 clés qui nous permet de développer plus de sensibilité envers Soi? Vivre notre vie avec sensibilité, qu’est-ce que ça veut dire ?! Tout d’abord, il faut comprendre que nous sommes tous des êtres humains dotés d’une vulnérabilité, qui nous permet de ressentir, de vibrer et d’exprimer nos émotions. Refouler ce que nous ressentons par peur d’être jugé, critiqué ou rejeté ne fait que nous plonger davantage dans la non satisfaction de nos besoins d’être écouté, entendu et validé par l’autre. Vivre avec notre sensibilité exige donc une bonne dose de connaissance de soi et de courage, pour arriver à dépasser nos peurs, qui nous empêchent d’exprimer vraiment ce que nous vivons à l’intérieur de nous. Dans cet article, vous trouverez 7 trucs «pratico-pratiques» qui vous permettront de mieux cibler vos émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables, de mieux les gérer et de trouver des moyens de protection contre l’explosion émotive défensive et destructrice.

 

#1 : Être sensible, c’est être FORT !

Un bon point de départ pour apprivoiser votre sensibilité émotive, c’est d’abord de se débarrasser de cette fausse croyance, fortement ancrée dans notre culture québécoise : ‘’Pleurer, c’est être faible’’! Messieurs et mesdames, sachez que c’est faux ! Bien au contraire, nous entrons dans une ère de spiritualité accrue, dans laquelle les besoins de l’être sont valorisés. Pour «Être» vous-même, il vous faut honorer vos émotions, telles que la colère, la tristesse, la peine, la joie, la plénitude, la sérénité, la jalousie etc… La réalité, c’est qu’il n’y a PAS de mauvaises émotions à bannir de votre vie ! Toutes et chacune ont leur raison d’être et vous aideront à identifier un besoin sous-jacent bien précis, qui a besoin d’être satisfait.

#2 : Prendre chaque jour du temps pour vous.

Il vous sera difficile d’apprendre à connaître le pourquoi de vos réactions et d’identifier vos besoins affectifs non-satisfaits si vous ne prenez, chaque jour, un peu de temps pour vous. Créez- vous un rituel, avant le coucher ou au réveil ou même durant la journée, grâce auquel vous pourrez vous créer un moment où vous serez seul, en tête à tête avec vousmême et pratiquer l’introspection. Vous fermez simplement les yeux et vous entrez en connexion avec vous-même. Vous pouvez également écrire dans un journal le bilan émotionnel de votre journée en faisant deux colonnes, une dans laquelle vous noterez vos forces reliées à vos émotions positives et l’autre, vos difficultés et vos émotions désagréables. Cette pratique quotidienne vous permettra de mieux connaître vos réactions émotives et ainsi de mieux gérer vos émotions en relation avec les autres.

#3 : Apprendre à identifier vos réactions explosives

Quand vous réagissez avec force, impulsivité, voire même avec agressivité, vous vous défendez inconsciemment d’une ancienne blessure du passé qui vous fait encore souffrir. La réaction défensive n’est pas acceptable en soi si elle manque de respect envers l’autre. Par contre, elle sert à identifier votre besoin d’être sensible à vous maintenant et la nécessité de comprendre ce qui crée cette souffrance en vous. Plus vous prendrez le temps de comprendre vos réactions émotionnelles, plus vous serez en mesure de vous protéger des déclencheurs qui les causent. Par exemple, si vous réagissez avec colère quand vous devez répéter une consigne plusieurs fois à vos enfants, il se peut que vous vous défendiez d’une blessure de non-importance et d’un sentiment d’envahissement. Prenez le temps de voir ce qui se passe à l’intérieur de vous quand vous réagissez et écrivez-le à tête reposée.

#4 : Pratiquer un exercice physique régulièrement

Dites-vous que si vous êtes une personne sensible émotionnellement, votre corps l’est tout autant ! Se comprendre et s’analyser peut devenir un processus lourd et envahissant, c’est pourquoi il est important de trouver un équilibre en évacuant vos tensions psychiques en faisant travailler votre corps. Choisissez une forme d’activité physique qui vous fait du bien et qui vous passionne, peu importe l’intensité. L’important, c’est de faire bouger votre corps, de libérer vos pensées et de faire le vide ! Vous verrez, à constance égale durant une semaine, vous ressentirez la différence…la sensibilité émotionnelle peut créer des tensions corporelles et il est important de les évacuer au fur et à mesure grâce à une activité physique.

#5 : Entretenir votre créativité

C’est le point le plus souvent oublié, parce que trop perdu dans le train train quotidien ! Pourtant, les gens sensibles sont souvent des personnes très créatives, qui ont besoin de s’évader dans leur monde imaginaire en créant quelque chose. Que ce soit par la création de nouveaux projets au travail, l’organisation d’un souper en amoureux, la planification d’une sortie ou tout simplement par le biais de l’artisanat, de l’art ou de la musique, entretenir votre besoin de créer vous sera fort utile ! Chaque semaine, essayez d’utiliser votre créativité pour un petit quelque chose, cela comblera vos besoins de vous sentir important, valorisé et reconnu.

#6 : Prendre du recul face aux événements

Les gens sensibles, parce qu’émotifs et intuitifs, peuvent avoir tendance à prendre des décisions impulsives, sous le coup de l’émotion. Parfois, ces choix sont justes, parfois ils vous mettent dans l’embarras. La meilleure attitude à adopter est alors de prendre du recul avant de décider quoi que ce soit, ainsi vous laissez le temps à vos émotions de se déposer et vous pouvez avoir accès à vos forces rationnelles qui vous aideront à vous faire davantage confiance. En étant moins impulsif, vous gagnerez également la confiance de vos proches, qui vous percevront comme une personne équilibrée. Sans perdre votre spontanéité qui fait votre force, apprenez à appliquer la notion «de temps» lorsque vous êtes dans un trop plein émotionnel, cela vous permettra d’éviter de faire des choix qui amplifient votre culpabilité et vous amènera à faire des choix qui respectent votre mieux-être.

#7 : Trouver un ami avec qui partager vos émotions

Votre entourage, c’est un choix ! Pourquoi endurer des gens qui vous manquent de respect ou vous maltraitent ?! Trouvez-vous des amis dignes de confiance, de respect et d’authenticité qui seront capables de vous écouter avec leur cœur, sans vous ménager. En tant que personne sensible, vous avez un besoin, plus élevé que la moyenne des gens, d’être entendu, compris et validé par ceux que vous aimez. Par contre, pour vous protéger des conflits inutiles, il est préférable de choisir une ou deux personnes qui deviendront vos confidents et qui ne vous jugeront pas dans vos réactions ou vos choix. Ne faites pas l’erreur d’oublier que votre partenaire a des limites concernant ce qu’il peut entendre sur votre vécu. Il est important d’avoir une belle proximité, complicité et communication avec votre amoureux, mais il n’est pas toujours la personne la plus apte pour écouter vos difficultés, qui peuvent devenir envahissantes à la longue. Trouvez-vous un ami avec qui partager vos émotions, cela vous aidera à vous sentir plus léger. Voilà…

Vivre avec sa sensibilité exige bien-sûr des efforts car il faut apprendre à connaître notre monde émotionnel, nos réactions défensives et nos besoins spécifiques. Rappelez-vous que votre sensibilité est un merveilleux cadeau que la vie vous a offert ! Elle vous permet d’être empathique à l’égard des autres, d’être généreux, émerveillé, passionné et très instinctif ! Si vous faites de votre monde émotionnel un allié, vous vous sentirez vibrant et rempli d’une pulsion de vie à couper le souffle ! Si vous avez des questions ou si vous désirez découvrir davantage d’outils pour vous aider spécifiquement à vivre votre sensibilité, vous pouvez me contacter via info@anniedeschesnes.ca , il me fera plaisir de vous aider en COACHING RELATIONNEL ou en THÉRAPIE sur Skype!

Vous pouvez aussi vous procurer mon LIVRE: VIVRE AVEC SA SENSIBILITÉ…en cliquant ICI